cz en fr
1 New York Street 1 New York Street 1 New York Street 1 New York Street 1 New York Street
262
1 New York Street
Manchester
accomplissement 2008
investisseur Bruntwood Estates, Manchester
entrepreneur général Sir Robert McAlpine, Manchester
architecte Denton Corker Marshall
type de construction façade modulaire, façade structurelle, structures atypiques
type de bâtiment administratif
volume du projet du revêtement de façade 4–5,9 mil. EUR

Le bâtiment moderne, entièrement vitré se trouve au centre même de Manchester,  à l’interface d’un groupe moderne de nouveaux ouvrages, incorporé très sensiblement dans le centre historique original. Le bâtiment visible depuis la place centrale attire les passants au premier regard par sa structure extraordinaire. Le bâtiment a été construit en contact étroit avec la rue principale animée, Moosley Street, où les moyens de transport en commun passent presque chaque minute et se reflètent, dans un mouvement éphémère, dans les tableaux vitrés des étages inférieurs. Un élément intéressant y fait référence, l’attache du trolley incorporé à travers la façade dans la structure porteuse du bâtiment.

D’un côté, le bâtiment administratif de douze étages atteint la maison existante, les trois côtés qui restent consistent en une enveloppe vitrée réalisée en façade modulaire. La dominante absolue consiste en un projet génial de l’architecte d’avancer vers l’extérieur les étages ou les parties d’étage sur les niveaux et côtés différents du bâtiment (jusqu’à 2 m vis-à-vis de la surface voisine). Grâce à ce trait architectural, le bâtiment donne une impression très animée et attire l’œil de chaque passant. La cerise sur le gâteau, ce sont les deux derniers étages tournés vers l’extérieur vis-à-vis du bâtiment, ce qui peut rappeler une partie d’un Rubik’s cube. Une autre fierté est l’accentuation solide des lignes horizontales à l’aide de bandes opaques formant des niches négatives toujours par paire d’étages. Même dans le sens vertical, la surface est "brisée" grâce à plusieurs champs modulaires rentrés vers l’intérieur ou sortis vers l’extérieur par rapport à la surface voisine. Ainsi, un effet est né, montrant de nouveaux coins intérieurs qui permettent plusieurs bureaux à chaque étage, avec une vue spatiale sur la zone bâtie alentour.

Etant donné la complexité de la façade, le logiciel 3D Solidworks a été mis en œuvre, permettant une modélisation en détail de la totalité des éléments modulaires pour la fabrication. Le système d’ancrage de la façade étant assez complexe, il a nécessité trois systèmes d’ancrage principaux, modifiés, en plus, dans les différents niveaux. L’ancrage devait permettre non seulement la pose des modules de façade, mais aussi la rectification solide des éléments posés qui se passait en 2 étapes : suite à la mise en place d’un étage et suite à la pose du bâtiment entier.

Les modules de façade ont été entièrement fabriqués et assemblés, y compris la totalité des éléments de remplissage, dans les ateliers de Sipral, transportés sur site et mis en place sur les ancrages en attente. Les remplissages vitrés constituent environ 80% de la surface, le reste opaque est en revêtement de panneaux de Bond situés en bandes horizontales ou sur les champs modulaires verticaux choisis par hasard, ce qui a permis de créer un échiquier irrégulier. Les tableaux vitrés ou de revêtement opaque en Bond sont structurellement collés sur les cadres de support, grâce à quoi on atteint une grande solidité des éléments finaux. A chaque étage pair, à part la fonction de garde-corps, les panneaux vitrés ont également une fonction de recouvrement des nez de dalles. La solution des parties vitrées de revêtement est également sophistiquée : les soi-disant frites représentent un motif cuit sur la pâte de verre même. Le motif commence par des points très fins, presque invisibles, éloignés l’un de l’autre et passant successivement à un réseau opaque avec la densité d’impression inverse par rapport au motif d’origine complètement transparent. Aux étages impairs, le recouvrement des nez de dalles est remplacé par des modules géométriques à remplissage opaque à l’aide de verre émaillé ou de revêtement en Bond de deux couleurs.

L’autre point spécifique consiste en modules géométriques d’angle développés afin d’obtenir la vue la plus large possible vers l’extérieur dans plusieurs directions, et donc éviter les profilés verticaux d’angle perturbants malgré leur finesse. La solution des éléments de remplissage consiste alors également en collage structurel bout-à-bout de deux panneaux de verre, des panneaux de verre-Bond et Bond-Bond. Pour l’option d’angle Bond-Bond, il faut mentionner la double coloration des joints mastiqués entre les éléments adjacents. Le niveau bas de la façade-trame vitrée et le revêtement vertical opaque ventilé du bord faisaient partie des travaux de deux autres sous-traitants pour lesquels  Sipral préparait les plans de détails du raccordement sur la façade principale modulaire afin d’assurer le confort thermique et le raccordement d’étanchéité ainsi que du pare-vapeur à l’interface des ouvrages adjacents.