cz en fr
Zličín Business Park
223
Zličín Business Park
Prague
accomplissement 2005
investisseur Portland Trast
entrepreneur général Heberger CZ
architecte Chapman Taylor
type de construction fourniture complète de l'enveloppe extérieure, façade trame, façade modulaire, façade structurelle, structures en cadre, parements extérieurs, structures pare-feu, systèmes d'occultation, systèmes d'accès, structures atypiques
type de bâtiment administratif
volume du projet du revêtement de façade 2–3,9 mil. EUR

Le bâtiment administratif de Business Park Zličín qui a quatre étages et un niveau de sous-sol, a grandi sur un terrain inexploité couvert de l’herbe, au voisinage immédiat du terminus du métroZličín. Le bâtiment dont les dimensions en plan font 115x34 m, a été réalisé par l’entrepreneur principal Heberger CZ pour le client Portland Trust. L’aspect visuel du rectangle lardé des escalateurs extérieurs en retrait et des entrées est le travail du bureau d’architecture Chapman Taylor, le projet a préparé le bureau d’études Grebner.

Sipral a été sélectionné parmi les autres participants d’appel d’offre à l’enveloppe du bâtiment grâce à son offre du système modulaire qui apporte une énorme avantage par rapport aux autres systèmes mis en œuvre sur les façades vitrées. La possibilité de réaliser la structure d’appui du bâtiment et fabriquer en même temps les éléments de l’enveloppe dans l’atelier du fournisseur résulte en clos et couvert rapide du bâtiment (par étage ou par étapes verticales choisies), le début immédiat des corps d’état intérieurs et la réception de l’ouvrage dans un délai court. Le fonctionnement du système de façade bloc et les profilés mis en œuvre sur le bâtiment résultent du développement interne de Sipral en collaboration avec l’entreprise Schüco.

L’enveloppe du bâtiment est donc constituée d’une façade bloc principale bordant d’une manière complexe la totalité du bâtiment de l’extérieur à l’aide des modules de 1500 mm, tout en laissant le premier étage en retrait vis-à-vis des étages suivants, et de façades bloc de deux atriums intérieurs couverts à l’aide des verrières de grandes dimensions.

Pour que la façade ne fasse pas une impression trop plate, la surface vitrée est « cassée «  à l’aide de capots visuels en forme de demi-parabole de 130 mm de profondeur dominant aux éléments horizontaux, et à l’aide des capots en forme de « U » sur les joints verticaux impaires. Un autre élément approfondissant la surface du point de vue de sa fonction ce sont les caillebotis de 1100 mm de largeur appuyés sur des tranchants fins en acier laqué et connectés à l’aide des bielles sur les éléments horizontaux du niveau supérieur. Ils servent aux deux buts : la protection solaire extérieure (la protection intérieure est assurée par des stores intégrés dans la façade) et en même temps pour permettre l’accès pour nettoyer et entretenir la façade. D’autres points intéressants consistent en types divers de remplissages opaques, combinaisons des verres collés structuraux émaillés ou bien panneau opaques d’une composition de verre transparent – tôle laqué, qui fait l’impression plastique. Les surfaces opaques intérieures ont reçu un revêtement en parement bois déporté. Le haut de la façade est réalisé en acrotères ventilés de bond, le détail bas consiste en passage sur le système de chape calorifuge de contact ou bien en raccordement au revêtement de sol de la terrasse. 

Les ouvrants abattants à commande mécanique à l’aide des bielles en forme coudée sont intégrés dans la façade. Le plus grand problème représentait le détail d’angle pour lequel l’architecte demandait d’éliminer les profilés verticaux d’angle en combinaison du raccordement structurel des vitrages isolants, vitrages simples émaillés ou panneaux opaques ensemble avec les bielles verticales d’inox tendues entre les profilés horizontaux et en plus avec une revendication de caillebotis filants venant des deux côtés du coin.

La structure complètement atypique représente la façade standard Promat au rez-de-chaussée. Cette structure pare-feu d’acier enjambe plusieurs trames et de l’extérieur ainsi que de l’intérieur doit être impossible à reconnaître de la façade bloc courante sur laquelle elle est raccordée continuellement dans tous les détails, y compris le même joint de raccordement vertical. Grâce à la solution choisie, cette revendication a été également réalisée avec du succès. D’autres cloisonnements sont les sections pare-feu des parois verticales des atriums dont la solution consiste en option de façade standard pare-feu (verre pare-feu+renforcement intérieur des profilés d’aluminium) également impossible à reconnaître de la façade bloc adjacente.

Les verrières de grandes dimensions représentant le toit des deux atriums sont parmi les peu constructions résolues en un système, c'est-à-dire en profilés d’aluminium Schüco FW50 avec les remplissages en verre de sécurité. La protection solaire extérieure est réalisée à l’aide des stores d’aluminium en système Schüco. L’espace intérieur des remplissages vitrés a été complété plus tard par les protections solaires intérieures à l’aide des voiles mobiles.

Une partie des travaux consistait en ouvrants pompier des sorties de secours, les revêtements vitrés intérieurs des parois d’appui des espaces d’entrée, les garde-corps vitrés des escalier extérieurs ou le recouvrement complexe de quelques escaliers par la grille étirée avec sa propre structure d’appui en acier sur la hauteur du bâtiment.

Suite à la résolution de tous les détails compliqués et des fois même des revendications opposées des normes diverses ou sous-traitants, l’ouvrage a été achevé avec succès et attire toujours les regards des passants pour qui ça reste un  mystère, comment les voitures peuvent entrer dans le bâtiment à travers les vitrines de façade bloc que Sipral a par ailleurs modifié suite au demandes ultérieures présentées au cours de l’exploitation du bâtiment, sans changer l’apparence visuelle original de la façade.